Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:04

Par GoudurixYZ

 

johnny-thunders.jpg

 

- Paris verrry dangerousse.

- Paris dangerous ? You’ve never been to New York...

Ah,  Johnny Thunders et son regard désabusé trinquant avec cet ahuri de Jérôme Deschamps dans Mona et moi. Le genre d’inconnu qui vous donne envie de parler à n’importe qui dans un bar-tabac de Pigalle.

Si New York est dangereux, Perpignan n’est pas très rock'n'roll aurait-il pu rajouter au parrain des Deschiens.

18 févier 1989, Johnny Thunders est dans la place. Arago. Visite improbable et improvisée. Faut dire qu’on n'a pas vu beaucoup de rockers là-bas dans les années 80. Le rock à Perpignan ? C’est, voyons voir… Non, non, non... Oui ! C’est Kuzcek. C’est le village de Borat au Kazakhstan. Pas de salle, pas de scène, pas de public et pas de… concerts. Si, un public… Pourtant en ce mois de février, c’est comme si le fils de Betty Page et d’Arthur Rimbaud débarquait dans la "capitale des deux rugby". Pourquoi ? Comment ? Mystère. Comme dit Morrissey, ex-président du fan club des New York Dolls, "c’est comme s’ils avaient toujours la poisse. C’est le groupe le plus malchanceux de l’histoire du rock’n'roll." Bien… Pas sûr qu’avoir rajouté Oh baby I’m born to lose / Baby I’m born to lose  à son répertoire ait changé la (métha)donne. C’est sûrement pas ce soir que ça va s’arranger. Qui Perpignan gagne.

Si on a tous en nous quelque chose de Tennessee, lui en a plus que d’autre. Il a ce qu’on a ou qu’on n'a pas. La classe, l’attitude. Problème, la période New Rose n’est pas la meilleure. Pas la New York Dolls. Pas la Hearbrakers. Accro et fauché, ses derniers concerts ne se font pas sans l’aide d’un médecin. Il n’est pas rare qu’il s’écroule sur scène au bout d’un quart d’heure. C’est que John Genzale Jr de son vrai nom, n’a plus sa carte vitale pour très longtemps. A Perpignan, son point de chute, dans un endroit à l’envers en forme d’aile d’avion dénommé "La Base", on n’a pas pris cette précaution.

Mais, bon. On va voir ce qu’on va voir. Pas d’infos, pas d’affiches, seul l’Indépendant, "le journal du pays catalan" (3,80 francs) annonce la nouvelle le 15 et se fend d’un ancêtre du copier/coller du dossier de presse le jour même intitulé "Johnny Thunders demain (!) à la Base"… Non, c’est sûrement pas ce soir que ça va s’arranger.

 La suite ? Elle n’existe pas. Juste sur quelques forums, cachée sous des pages et des pages de Google à propos d’une chanson des Seeds… Secret défonce.

On l'a fait(e) avec les Dum Dum il y a longtemps, y compris quand on a fait la 1ère partie de Thunders à Perpignan (!) qui m'a dit après que notre version était meilleure que la sienne…

Et puis encore : Johnny était si gentil, plein de délicatesse... Sadj'exagère un chouia!)… Et enfin : Toulouse, début années 80 : concert fabuleux de plus de deux heures. Tout le monde à genoux. Perpignan, fin des années 80 : un quart d'heure sur scène et écroulade. Thunders ? Comme tous les génies, irrégulier…

Non, c’était pas ce soir là que ça allait s’arranger.

Il ne me reste plus qu’à vous avouer à la régulière que je n’y étais pas. Quoi ? Tout ça pour ça ? Hé oui. Où étais-je ce soir là ? Je ne le saurai jamais. Rançon de l’anonymat. Ca n’a pas d’importance pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. J’étais quand même pas en train d’écouter France Gall, mais bon. Encore une question sans réponse. Après tout, c’est peut-être mieux ainsi. Les absents ont toujours tort ? Pas sûr que Johnny Thunders ou son fantôme n’ait pas fait mentir l’adage. D’ailleurs, où sont passés mes Corgy toys ? Où sont passés mes Strange et mes Fantask ? Mystère. Mes disques des New York Dolls, je le sais. Malheureusement. Il y a des jours où l’on a plus qu’à réécouter So alone.

Voyons dans l’Indépendant du lendemain ? Les pages spectacles… 40 places à gagner pour le concert de Mireille Mathieu… Carnaval, record d’affluence battu. Rien, pas un mot. La veille ? Pareil. Tiens, l’horoscope. Au point où j’en suis, pourquoi pas. Voyons…Cancer : "Généralités – Votre première impression n’est pas toujours la bonne, réfléchissez avant d’agir." Ah, tiens… "Plaisirs - Adonnez-vous à  votre hobby." Oh non…

Non, c’est pas aujourd’hui que ça va s’arranger.

Partager cet article

Repost 0
Published by GoudurixYZ - dans Musique
commenter cet article

commentaires

goudurix 29/03/2012 10:51


Merci pour la précision. Mon cas est plus grave que je ne le pensais.

Xav 28/03/2012 16:36


Marrant de tomber là dessus. Ben j'y étais aussi, c'était plutôt un super soir pour Thunders, c'est vrai qu'on avait tous peur qu'il s'écroule mais ça a été plutôt l'inverse. Par contre sur
l'absence d'info pour annoncer le concert je ne suis pas d'accord, je me souviens que la ville était pleine d'affiche, j'ai même aidé à en coller, en cherchant bien je dois en avoir une roulée
quelque part. Merci pour le souvenir

goudurix 07/11/2011 08:52



Gloire à toi !



lio 07/11/2011 00:05



J'y etais! Les dum dum boys en premiere partie etaient excellent, Thunder a joué plus de deux heures accompagnée d'une plantureuse chanteuse blonde qui faisait des cover fififties assez lounge
avec lui,il a fait quelques classique des Dolls,ses propres trucs et   une version mortelle de louie louie/hang on sloopy/wild thing, rappel a rallonge etc. Un des plus beau concert qu il y
ai eu dans le coin. Il etait tres classe et apparemment heureux d etre là.



Oddjob 26/10/2011 15:12



La précisoin est de mise...N'oubliez, cher confrère que vous oeuvrez pour Fury Magazine et non pour n'importe quel torchon intello-branchouille!



Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière