Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 00:01

Par Barbidule, Wally Gator, GoudurixYZ et Hong Kong Fou-Fou



Contribution de Wally Gator

Eels : Novocaïne for the soul (Beautiful Freak, 1996)

Ils se définissent comme du rock expérimental, enfin, je devrais dire que Mark Oliver Everett définit Eels comme tel. En effet, il est assez despotique. Hormis son batteur qui n’a jamais changé, il change de musiciens comme il change d’instruments. Enfin, bref, pressenti comme le groupe d’un seul album, il en a fait finalement plusieurs autres. Mais, je dois avouer que je trouve que rien n’a été à la hauteur de ce "Novocaïne for the soul", peut-être parce que je ne suis pas adepte des ballades vaporeuses et dépressives…

Stereoscope Jerk Explosion : Jerk à la vague (SP, 2006)

Des p’tits gars élevés au soleil du sud de la France !! Je les ai découvert un peu par hasard grâce à une récompense gagnée lors d’un scooter run du coté de Montpellier où les organisateurs (ils se reconnaîtront) avaient eu le bon goût d’offrir des disques à la place des sempiternelles coupes en fer blanc et plaques commémoratives. Merci à eux !!! On se replonge dans l’atmosphère des jerks endiablés : hammond, guitares saturées, c’est top !!! Mais attention !!! Ne nous fâchons pas !

http://www.myspace.com/stereoscopejerkexplosion

The Subways : Rock’n'roll queen (Young for Eternity, 2005)

Un morceau qui se glisse parfaitement dans la bande originale d’un film de Guy Ritchie, vous savez, le dernier. Mais si, faites un effort, nous vous en avons parlé il y a peu de temps : RocknRolla. Ca y est ? Vous y êtes ? Ce morceau est à peu près aussi reposant que les images qui vont avec (dans le film) : le RocknRolla tabasse à mort un videur - euh… pardon, un physio… Non, finalement, c’est bien un videur, chez Mr Ritchie, ce sont des videurs - après l’avoir copieusement poinçonné avec un crayon de papier. Mais, qu’est-ce qu’un RocknRolla ?

Oasis : The turning (Dig Out Your Soul, 2008)

Leur dernier album est vraiment une réussite. Les frères G. ont encore bien réussi leur coup. En s’inspirant à droite et au gauche, ils sortent des morceaux terribles. "The Turning" est un exemple parfait. Il est indiscutable que les ingrédients sont empruntés aux Charlatans, la sauce est d’Oasis : le mets est exquis !

Goldfrapp : Ooh la la (Supernature, 2005)

Un petit retour sur Alison Goldfrapp avec un Ooh la la très 7T’s… Cela ne vous rappelle rien ? Ecoutez mieux… Et oui, vous avez certainement reconnu "Spirit in the sky" de Norman Greenbaum. Comme quoi, c’est bien dans les vieux chaudrons que l’on fait les meilleures soupes, à condition d’y rajouter une carotte nouvelle ! Ceci dit, vous ne trouvez pas qu’Alison a un coté glamour incontestablement plus développé que ce vieil hippie de Norman ?





Contribution de Hong Kong Fou-Fou

The Prodigy : Ghost town

Depuis que je lis "Volume", j'ai l'air branché, les filles me sourient dans la rue, les crottes de chien s'écartent sur mon passage, ma culture musicale est sans faille. Je peux ainsi vous apprendre d'un ton péremptoire que, en 1998, The Prodigy ont repris "Ghost Town", des Specials. OK, la version est sympa, la basse tabasse. Mais quoi, les gars, vous espérez quoi ? Battre les Specials ?

Fatboy Slim : Skinhead train (2007)

Encore une reprise. Encore une occasion de vérifier que rien ne vaut l'original. Mais c'est pour la bonne cause : en 2007, Trojan Records a fêté ses 40 années d'existence, et le capitaine Cook, fervent admirateur des productions du cultissime label de reggae, a souhaité lui rendre hommage en reprenant ce titre célèbre des Charmers, sorti en 1970.

Ursula 1000 : Kinda kinky (2002)

Quand j'ai découvert Ursula 1000 (à l'époque de l'album "The now sound of Ursula 1000"), j'ai compris que c'était grave. Moi, l'ayatollah du vinyl qui craque, écouter de la musique d'ordinateur (et attention, même pas ZX-81 ou TI-99/4A, hein, du quadricore et compagnie !!!). Heureusement, mon psy m'a garanti que mon intolérance reviendrait. J'attends.

Stiff Little Fingers : Strummerville (2003)

Pour accélérer ma guérison, mon psy m'a conseillé d'écouter de la musique d'hommes. Cet hommage à Joe Strummer par les inoxydables SLF devrait faire l'affaire, pas vrai, Doc ?

The Rifles : Darling girl (2008)

Extrait du nouvel EP, pour patienter en attendant le prochain album... C'est quand, le prochain album ? Gnn, gnn, gnn...

 


Contribution de GoudurixYZ
Une sélection de bons disques à consommer sans modération.
We are scientists : Chick lit
Retrouvons nos deux sympathiques héros déguisés en... cow boys. Ah ah ah. Cela va-t'il les aider à trouver la bonne formule ?
Duffy : Warwick avenue
Enfant, Duffy a été maltraitée par son père Patrick Duffy. Il la battait et l'obligeait à chanter dans les rues de Dallas à Warwick avenue. Il en reste heureusement une bien belle chanson.
MGMT : Kids / Soulwax remix 
MGMT sous LSD ! Enfin à l'heure MGMT !
Cold War Kids : Mexican dogs
Ilya ? Oui, Napoléon ? Tu as déjà entendu parler d'eux ? Ils ne font pas partie de THRUSH, quand même ? Des Californiens, enfin...
Beth Ditto & Jarvis Cocker : Temptation
"I was drinking whisky out of a shoe the night we made it". En voilà qui n'ont pas résisté à la temptation.


Contribution de Barbidule
Oula, chuis à la bourre, moi...
Skindeep : The sycamores (More than skindeep)
Fin des années 80, dans l'Angleterre encore morose, quelques tondus veulent renouveler les genres... Un certain Mick Whitnall essaye de mélanger le street punk qu'est la Oi avec le ska revival et de là sortira un album plus proche des Housemartins ou des Smiths si chers à  Walligator.
Et la vidéo cent pour cent maison.



Yummy : Liquidator
Fin des annees 90, dans une Allemagne récemment réunifiée, quelques tondus veulent renouveler les genres... Yummy mélange allègrement les goûts musicaux anglais du début des 70s. Résultat, ce "Liquidator", hymne du Chelsea FC, transformé et presque remixé avec le fameux "Get it on" du T Rex si cher à  GoudurixYZ. 
The Canarios : Get on Your knees
L'Espagne, ce n'est pas que les corridas et le flamenco, heureusement, sinon j'y vivrais pas. Il y a eu aussi pas mal de groupes dans les 60s. Les garageux préféreront sans aucun doute les Salvajes de Barcelone mais pour un feeling plus soul l'exceptionnel "Get on your knees" des canariens Canarios.
The Clash : The Prisoner (B-side du simple "White man in Hammersmith Palais")
Joe Strummer au chant dans ce petit bijou de punk millésime 77. D'ailleurs tous les morceaux de Clash sont des bijoux, non, du moins jusqu'a London Calling... Morceau hommage au Prisonnier de Patrick McGohan et à sa vison... visionnaire ? 30 ans après, nous sommes encore un peu plus près du village global... I don't wanna be the prisoner...
The (Hammersmith) Gorillas : Gatecrasher
Rien à voir avec les Gorillaz d'un certain D. Albarn, ces singes-là . Sous la coupe de Jesse Hector, le musicien le plus malchanceux d'Angleterre, un morceau entre le glam et le punk, qui n'aura jamais eu le succès mérité...


Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière