Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 07:36

Eleve Moinet 2 Par l'élève Moinet

 

yvette-horner-3.jpg

 

 

Ah l’été, les festivals, les décibels, la bière qui coule, les fringues qui collent, les rappels, les appels, t’es où ? J’t’endends pas, les coups de soleil, les coups de coudes, les chiottes de chantier. Comment faisait-on avant ? Avant les décibels, avant la bière qui coule, avant les  fringues qui collent, avant les rappels, avant les appels, t’es où ? J’t’endends pas, avant les coups de soleil, avant les coups de coudes, avant les chiottes de… Les chiottes de chantier. Dire que tout ce que j’aime dans la vie, c’est faire, comment dirais-je ? ma petite commission dans la nature, le bord d’une route. Fut-elle du tour de France. Fut-elle du tour de France et de montagne. Fut-elle du tour de France et de montagne et en musique. Fut-elle du tour de France et de montagne et en musique et en accordéon. La musique, pas la route. La Route du rock, quoi ! Pour la peine, voyons comment on faisait. Avant.

Avant d’être ringardisée par un complaisant couturier, la petite Yvette (Horner) a été jeune. Pas très longtemps. A 10 ans, c’est du piano dont elle appuie les touches noires et blanches de ses petits doigts déliés. Tu joueras du piano debout ma fille ! Et un piano à bretelles, un ! Sur les épaules de la petite Yvette. Encore heureux qu’il y en ait deux, de bretelles : 5 kilos l’accordéon chromatique. Ah, l’accordéon,  le piano du pauvre, la boîte à frisson. Il manquait quelque chose entre l’harmonica et l’orgue de Barbarie. Un cliquetis saugrenu à vous déprimer un congrès de médecins légistes en voyage organisé à Verdun. Mais, il y a un mais. Juillet 52, il fait chaud sur la France. La société Calor te la colle sur un podium. Pas pour vanter les épilateurs électriques qui n’existent pas encore, mais pour animer les arrivées du Tour. Equation parfaite : Accordéon et petite reine sont faits l’un pour l’autre. Ay qué calor ! Yvette Horner devient l’accordéoniste officielle du Tour de France. C’est dans la caravane qu’elle va désormais sévir. Pas celle de ses parents, non, la vraie, la grande.La championne (du monde d’accordéon 1948) avant les champions ! Et c’est parti pour 11 tours. Un vrai festival. Yvette sait y faire. Vevette, comme elle est surnommée dans l’Aubisque et le Toumalet. Vevette, mais pas Vevette Underground. Voilà la  vedette qui dépasse d’une Ford Vedette. La voilà en plein vent qui dépasse d’une Traction Avant. "Mes plus beaux moments de ma vie d’accordéoniste."

Ah les souvenirs… Moi ce dont je me rappelle, c’est toujours les mauvais. Faut dire que ça commence fort. Sans son grand sombrero, Vevette est écarlate. Le sponsor, les vins de France, n’en demande pas tant. Allez, demain on mettra de la crème. Problème, la voilà reconvertie en attrape-moucherons ambulant. Yvette rechange de couleur. Le rouge et le noir, comme dans Stendhal. Mésaventure prémonitoire. Dans le nord, "les gueules noires" la prennent en otage. Elle n’a pas joué son grand succès, "La marche des mineurs". Fatale erreur. C’est comme si on oubliait les Corons de Pierre Bachelet au stade Bollaert. Elle ne doit son salut qu’à l’intervention de la police*. Ah la vie au grand air ! Qu’il vente, qu’il pleuve, Vevette assure la romance avant de donner l’aubade au valeureux vainqueur après l’arrivée. Un CDD sans ARTT. Pour ménager ses bronches, les apéritifs Suze arriment un mannequin sur le toit de la traction. Nouvelle erreur. En haut d’un col, elle est prise à partie au fond de la Citroën par la foule qui crie à l’imposture. C’est sous les "Remboursez !" qu’elle manque d’être jetée au fond du ravin*. Un comble pour un spectacle gratuit. C’est à se demander si la marque ne teste pas son futur slogan "Méfiez-vous des contrefaçons".

Mais les spectateurs aboient et la caravane passe. La voilà ! Vevette, c’est elle ! Derrière le bus Pernod ? Non, la Simca Aspro ! Et le savon Le chat, la Vache qui rit, les glaces Miko, ça fait envie ! Les aspirateurs Paris Rhône ! On n’arrête pas le progrès. Ah, Y’a bon Banania ! Et pour Louison Bobet Pschitt Pschitt Pschitt hurrah ! Les casquettes sont jetées, les porte-clefs déballés, les fanions distribués, les gendarmes déployés, les barrières alignées,  les pliants dépliés et toujours Yvette. Yvette ! Yvette ! Yvette ! Plaisirs périssables, souvenirs fugaces, impressions surannées. Vacuité rime avec assiduité. Inanité avec dextérité.

 Je ne sais pas pourquoi, mais derrière mon ordinateur, j’ai l’impression d’être Yvette Horner derrière son accordéon, tout d’un coup. Sans personne et sans musique et sans souvenirs et sans succès. Bah, encore un mauvais moment à passer. C’est quand le prochain festival ?


yvette-horner1.jpg

* Merci à Cyclisme nostalgie éditions Hors collection.

Partager cet article

Repost 0
Published by GoudurixYZ - dans Sports
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière