Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 06:00

hkff logo Par Hong Kong Fou-Fou

 jackie-stewart-1.jpg

 

Ne vous méprenez pas en lisant ce titre, je ne vais pas vous raconter mon weekend, même s'il a été très agréable. Non, notre trop rare mais toujours vigilant collaborateur GetCarter vient de m'apprendre que mercredi 22 mai prochain, il fallait être au Festival de Cannes. Que l'on soit bien clair, le Festival de Cannes, cela fait un paquet d'années qu'il ne représente plus grand' chose d'intéressant à mes yeux. Beaucoup de froufrous, de cancans, de blabla et de blingbling. Et ce ne sont pas quelques desperados voleurs de bijoux ou un pistolero solitaire sur le plateau de Canal+ qui vont me faire changer d'opinion.

Pourtant le 22 mai prochain, c'est à Cannes que j'aimerais être. Et si Fury Magazine était reconnu à sa juste valeur, je pourrais même monter les marches avec quelqu'un qui il y a une quarantaine d'années était habitué à gravir lestement celles des podiums (43 fois en tout) des circuits de F1 du monde entier, Sir Jackie Stewart. Il sera au côté de son vieil ami Roman Polanski, pour présenter un nouveau montage du documentaire que celui-ci lui a consacré en 1971 lors du 29ème Grand Prix de Monaco, suivant ses faits et gestes pendant trois jours. Il a eu du bol, Polanski, puisque Stewart a gagné cette édition. Son film serait un peu tombé à l'eau si le pilote avait abandonné au premier tour...


jackie-stewart-5.jpg

jackie-stewart-4.jpg

jackie-stewart-6.jpg

 

Jackie Stewart, l'Ecossais volant. Champion du monde de F1 en 1969 avec Matra, puis en 1971 et 1973 sur Tyrell. Une allure inoubliable, des grosses rouflaquettes, une casquette en tweed toujours sur la tête (quand il ne portait pas son célèbre casque, évidemment), des lunettes de soleil de rock star. Ils avaient quand même de la prestance, les pilotes, en ce temps-là. Ceux d'aujourd'hui sont certainement tout aussi talentueux, mais niveau allure et charisme, ils peuvent repasser. Jackie Stewart a couru 99 grands prix. Il comptait arrondir à 100, sa dernière course avant la retraite devait être le Grand Prix des Etats-Unis à Watkins Glen, en octobre 1973. Mais suite à l'accident mortel de son coéquipier François Cevert lors des essais, il a renoncé à participer.

Je n'ai pas encore vu le documentaire, juste l'extrait ci-dessous sur youtube, mais il mérite certainement un Oscar. Peut-être pas la statuette, non, mais au moins le phare longue portée. Quant à Roman Polanski, je ne sais pas ce qu'il mérite, difficile de se prononcer après le viol de 1977. On dira juste pour tenter d'excuser le réalisateur de Rosemary's baby qu'il avait perdu la Tate...


jackie-stewart-2.jpg

Le dimanche 23 mai 1971, Jackie Stewart remporte le Grand Prix de Monaco et reçoit les félicitations du couple princier. La couronne de lauriers n'est pas à sa taille.


jackie stewart 3

Un cliché sympathique pris lors de la soirée donnée le dimanche soir en l'honneur du vainqueur de l'après-midi. On y voit, en partant de la droite : Nino Ferrer, puis Jackie Stewart, François Cevert, Graham Hill et, enfin, le seul à ne pas avoir la ligne pour entrer dans une monoplace, le chanteur Moustache. Qui pourtant a aussi fait de la compétition automobile

 

Et pour terminer un extrait de Weekend of a champion, dans lequel Jackie Stewart donne ses conseils pour gagner à Monaco, et un autre document vidéo où il parle de rouflaquettes et de femmes...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Sports
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière