Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 06:32

hkff logo Par Hong Kong Fou-Fou

  pierre-joubert-1.jpg

 

Quand vous tapez "Joubert" sur Google, vous obtenez des réponses sur Craig Joubert (l'arbitre controversé de la finale France-All Blacks). Aucun intérêt. Brian Joubert, un patineur artistique. Pfff, ça me laisse de glace. La société Joubert, qui fabrique du contreplaqué. Vincent Joubert, un infographiste, qui fait vraiment des trucs pas terribles. Etc. Pierre Joubert n'apparaît que très loin dans les recherches. L'article qui suit va contribuer à réparer cette injustice.

Ceux de nos lecteurs qui ont été scouts le connaissent forcément. Les autres, peut-être pas. Moi, j'ai été scout. Ben oui. Pas dans la patrouille des Castors de Mitacq et Charlier, mais dans la patrouille des Chamois. "Chamois agiles et malins", c'était notre cri de patrouille. J'en vois qui ricanent derrière leur écran. Evidemment, Pine d'huître et "Scout toujours" de Jugnot, ça a fait un peu de tort à ce mouvement de jeunesse. L'uniforme, le côté religieux et paramilitaire, aussi. Pourtant, le scoutisme, c'est une super école de la vie. A l'école, on m'a appris à lire, écrire et compter. Chez les scouts, j'ai appris tout le reste (oui, tout. Il y avait des guides, aussi. Les guides, c'étaient les filles). En même temps, mon totem, c'était Souris Déglinguée. La grande époque du "Dernier pogo à Paris" de Taï-Luc et LSD. Comme quoi quand on est ado, on se construit en mélangeant des influences très diverses. La semaine en Doc Martens au collège ou au lycée, des badges de Clash ou des Specials sur mon harrington, le week-end en rangers à crapahuter dans les Pyrénées, des badges "Secourisme" ou "Cuisine" sur ma chemise Carrick.

Bref. Laissons les chamois et revenons à nos moutons. Pierre Joubert était illustrateur, "le" dessinateur des scouts. Tous les ans au mois de décembre, on partait dans nos culottes courtes faire du porte à porte et déranger les gens à l'heure de la soupe pour vendre nos calendriers, et 9 fois sur 10 ils nous refusaient les quelques francs qu'on demandait en échange de ce superbe fascicule de 12 pages ornées chacune d'un dessin de Joubert. Tant pis pour eux.

Pierre Joubert est né en 1910 à Paris. Dommage qu'il ne soit pas né à Bayonne ou Biarritz, j'aurais pu faire un chouette jeu de mots : Joubert est basque. Il fréquente l'Ecole des arts appliqués et devient scout à 15 ans. Très vite, Joubert dessine pour ce mouvement. Il a collaboré au fil des ans à de nombreuses revues comme "Le scout de France", "Ma patrouille" ou "Scout" et dessiné la couverture de dizaines de volumes de la collection "Signe de Piste".

Mais Joubert n'a pas dessiné que pour les scouts. En plus de 70 années de carrière (il a travaillé de 14 à 90 ans), il a réalisé 15000 dessins et a touché à tout. L'Histoire, d'abord, sa grande passion. Il a notamment illustré des livres sur l'héraldique, ainsi que la série "La vie privée de Goudurix". Non pardon, il a refusé, c'est Aslan qui s'en est chargé, je voulais dire "La vie privée des hommes", consacrée aux hommes préhistoriques, aux Vikings, aux Aztèques, etc. Il a également peint pour le Musée de la Marine. Il a abordé la publicité (Suchard, Lanvin). Et puis l'aventure, avec plus de 400 couvertures chez Marabout. Des biographies de personnages célèbres (Jean Mermoz, Surcouf, Charles de Foucauld, etc.), des récits historiques ou tirés d'histoires vraies ("La R.A.F tient bon", "Arrachés à la montagne", "Le drame de l'Andrea Doria", etc.). Et, surtout, les couvertures des aventures de Bob Morane (Bob Morane contre tout chacal, l'aventurier contre tout guerrier, celui-là, oui). Des titres évocateurs comme "Le mystérieux Dr. Xhatan", "Le Samouraï aux mille soleils" ou "Les sortilèges de l'Ombre Jaune" sur un dessin de Pierre Joubert, un texte d'Henri Vernes, des illustrations intérieures de Dino Attanasio... Que pouvait demander de plus un gamin avide d'exploits et d'évasion ?

Joubert pouvait vous dessiner un gallion espagnol, une pyramide inca, un guerrier peul, un avion de chasse anglais, une moissonneuse-batteuse tchétchène d'un réalisme à couper le souffle. A couper la chique, dans le cas du gallion.

Par contre, contrairement à d'autres illustrateurs férus d'Histoire comme par exemple Fred et Lilian Funcken, il n'a pratiquement jamais touché à la BD. Il disait qu'il n'arrivait pas à s'exprimer sur une surface aussi petite qu'une case de BD.

Alors pourquoi Pierre Joubert ne jouit-il pas de la reconnaissance qu'il mérite ? Parce qu'il était catho et souvent associé (à tort) à une droite musclée ? Je ne veux pas croire ça. L'art transcende les étiquette politiques. Y en a marre des étiquettes. C'est collant, les étiquettes (remarquez, c'est un peu ce qu'on leur demande). Pour être honnête, il y a quand même eu en 2010 une rétrospective de l'oeuvre de Pierre Joubert, pour le centenaire de sa naissance. Mais c'était la première. Il était temps...

Je parlais plus haut d'Aslan, un autre grand illustrateur du siècle dernier. Pourquoi est-ce que lui a trouvé la reconnaissance du public et de la critique (quand j'écris "lui", je parle de lui, pas du magazine "Lui" pour lequel il travaillait...) ? Certes, la pin-up se vend mieux que le boy-scout. Remarquez, Joubert n'était pas manchot non plus quand il s'agissait de dessiner de charmantes jeunes femmes. Regardez le dessin en tête de cet article. Comme Bob Morane, je veux bien moi aussi être attaché à la merci de Miss Ylang-Ylang... Et Milo Manara, tiens ! On fait des gorges chaudes de son talent (lui fait plutôt dans le genre "Gorge profonde"). Ben désolé, mais moi je n'ai pas eu le déclic...

Mais je m'égare. Trêve de bavardages confus. Voici quelques illustrations de Pierre Joubert, qui vous prouveront que lui ne s'emmêlait pas les pinceaux.


pierre-joubert-5.jpg

A gauche, un calendrier que je me souviens très bien avoir vendu, du haut de mes 12 ans, bravant dans la rue le blizzard de décembre, mon béret enfoncé jusqu'aux yeux. A droite, une couverture de la revue Signe de Piste.     

pierre-joubert-0.jpg

Trois périodes de Bob Morane. En regardant le dessin de droite, je vais finir par croire que le grand brun aux cheveux en brosse aimait bien être attaché...

pierre-joubert-7.jpg

Chez Marabout, Bob Morane n'était pas le seul héros aux épaules larges et aux cheveux bien dégagés sur les oreilles. Il y avait aussi Kim Carnot, Gil Terrail, Nick Jordan, Jo Gaillard (ne surtout pas confondre avec l'Homme du Picardie). Dylan Stark, aussi, un personnage de western.

pierre-joubert6.jpg

L'aventure, ça ne se vit pas que dans le repaire d'un génie du Mal ou au coeur de la jungle (prononcez "jongle", merci). Heureusement pour moi, dans un laboratoire, face à une éprouvette ou à un oscilloscope, on peut aussi se sentir un homme.

pierre-joubert-2.jpgLisette Caroline. Girls just want to have fun...

pierre-joubert-9.jpg

Comme il est écrit sur la quatrième de couverture de ce roman paru en 1968 chez Marabout Mademoiselle, "le yéyé, c'est la santé !" Ouf, j'ai cru que ces jeunes chantaient des chants révolutionnaires...       

 

De nombreux livres sont consacrés à l'oeuvre de Joubert. Ils ne se trouvent pas facilement en librairie, mais vous pouvez les commander ici :

http://www.carnet2bord.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans BD et littérature
commenter cet article

commentaires

jeremy 20/01/2012 20:26


Ouha! Des jeux de mots et métaphores qui décoiffent! J'ai jamais été scout, et après cet article, j'avoue que je regrette, pour les guides bien sûr. Fury magazine, j'adore!

Hong Kong Fou-Fou 22/01/2012 19:15



"Des métaphores qui décoiffent"... Tu es méchant de te moquer de mon problème capillaire...



Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière