Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 06:39

hkff logo Par Hong Kong Fou-Fou

 

 

Malgré ce que les apparences peuvent laisser penser, je fais sérieusement mon travail (je ne parle pas de celui de rédacteur en chef de Fury Magazine, ça c'est un sacerdoce, je parle du vrai, celui qui figure en haut de mon bulletin de paye). Et donc j'ai droit à des primes (bon, soyons honnêtes, dans l'enseignement supérieur, même certains glandeurs ont droit à des primes, ce n'est pas une référence). Avec ces primes, j'achète plein de trucs chouettes. Des vieux jouets. Des disques. Des fringues. Du poisson frais pour mes enfants. Et des bouquins. Comme le superbe ouvrage "Lifestyle illustration of the 60s", qui m'a permis de me glisser dans la peau d'une ménagère de moins de 50 ans d'il y a 50 ans et, accessoirement, de découvrir Michael Johnson. Pas le coureur, évidemment. L'artiste. Ceci dit, si l'on se réfère à la plastique de certains de ses modèles, il était peut-être aussi coureur.

Cette longue introduction, c'est du remplissage, parce qu'en fait je ne sais pas grand' chose sur Michael Johnson. J'ai eu beau chercher sur Internet, j'ai trouvé tout un tas de Michael Johnson, mais presque rien sur le bon. Il faut dire que ce nom propre est commun. J'aurais peut-être mieux fait de parler du coureur.

Alors voyons ce que j'ai... Très tôt, dans le trou perdu du Nord de l'Angleterre où il grandit, le jeune Michael présente des dispositions pour le dessin et la peinture. Très bien. Il adore également le vélo et participe à des courses cyclistes. Mmmoui, je suis déjà plus circonspect, n'en déplaise à Goudurix. Muni d'un diplôme de dessin/design/architecture, il part se mettre à Londres (hmm, je mets 3/5 à ce jeu de mots, pas terrible mais c'est la reprise). Ah, voilà qui est intéressant : sa passion pour les voitures de sport lui permet de sympathiser, à la fin des années 50, avec Bryn Havord, assistant directeur artistique pour le magazine anglais Woman. Tous deux avaient le même âge, 23 ans, et la même voiture, une Jaguar Mark II de 3,8 litres. Ce qui crée des liens.

Rapidement, il obtient des commandes publicitaires, notamment pour les céréales Kellog et commence à travailler pour des journaux comme Homes & Gardens et Woman. Le succès est immédiat et lui offre les moyens de goûter aux joies des swinging sixties : il occupe un vaste appartement à Chelsea et il participe à des courses automobiles au volant de sa Lotus. Il y a des existences plus pénibles.

Vers la fin de la décennie, le tirage des journaux féminins commence à dégringoler, Michael Johnson se tourne vers l'illustration de couvertures de romans, pour Penguin Books notamment, puis d'affiches de cinéma. Il se met également à la sculpture.

Depuis 1975, il vit dans le Sud de la France. Nul doute qu'il fait partie de ces Anglais fortunés qui ont contribué à faire grimper les prix de l'immobilier, ruinant tous mes espoirs d'acquérir un jour une belle propriété sur la côte méditerranéenne. Heureusement, il me reste mes primes pour me sauver de la déprime.

 

illus1.jpg

illus2.jpg

illus3.jpg

illus4

illus5.jpg

illus6.jpg

illus7.jpg

illus8.jpg

 

Pour la petite histoire, sur cette dernière illustration, le monsieur qui a servi de modèle est Renato Fratini, un autre artiste talentueux de cette période, qui a signé l'affiche de "From Russia with love" et dont il faudra qu'on parle un jour...

 

Et le bouquin "Lifestyle illustrations of the 60s" :

 

couverture.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans BD et littérature
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière