Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 06:29

goudurix logo Par GoudurixYZ

 

Vincent Delerm

Nous à Fury Magazine, on est plutôt Jimmy Pursey ou Garry Glitter. Mais faut parfois savoir élever le débat. Surtout avec les filles. Mais Vincent Delerm… Vincent Delerm… Mais oui ! Vincent Delerm ! C’est lui qui a sorti l’Equipe pendant que Stéphane Guillon nous sortait son discours chez Stéphane Bern, aussi drôle que celui de Claude Guéant au mariage de sa fille, à la même heure que l’ancien Mon zénith à moi de Denisot. Son zénith à lui ! Qu’est-ce que le comique troupier ne supportait pas, sur le coup ? Ah, oui, le mépris. Comme Piccoli. Ce doit être une méprise. Ne nous méprenons pas, on a tous un moment de gloire. Si quelqu’un connaît le mien, je suis preneur.


vincent-delerm.jpg

Houellebecq

Par les temps qui courent, dire qu’on a acheté le prix Goncourt, ça vous pose un homme. Par les temps qui courent, dire qu’on a lu le prix Goncourt (jusqu’à la fin en plus), ça vous impose un homme. Au moins jusqu’à l’année prochaine. Ca vous repose aussi. Mais bon, faut trouver quelque chose à dire après. Sur la syntaxe, le choix stylistique… Les marques lexicales. Ouais, y’en a, c’est bien... Faire des comparaisons. Voyons… Avec La gloire de mon père ? Qu’il a fallu que je lise en 5ème I. 3 à cause de monsieur Monninger mon prof de français.

Heu… Oui ! A un moment ils vont tous les deux à la campagne.

Heureusement, Houellebecq a un jour sorti un disque. Un de ces trucs qui tournent tout seul pendant que vous regardez le plafond. Un ovni. Et pas avec n’importe qui : Bertrand Burgalat, Peter Van Poehl, Yves Adrien qui le rebaptise "Vince Taylor". Un disque de "rap mou" avec une "pochette décevante" avec qui il fait la tournée des plages durant l’été 2000 pendant que je bronze idiot. Profitons-en pour ne pas mourir idiot…

"Est-ce que le propriétaire de la Peugeot 106 verte immatriculée dans les Bouches-du-Rhône pourrait venir la déplacer ? Notre voiture est coincée derrière !"  demande la proprio qui arrache le micro des mains du chanteur. Ca c’est au Bambou Beach d’Hyères.

"Y a-t-il une personne préposée aux prostituées ?" demande le chanteur au petit matin au réceptionniste de l’hôtel Hermitage de Monaco. Ca c’est pour la petite histoire. (Merci Technikart)

Un disque donc. Un disque intemporel vendu à 12000 exemplaires. (Pour 65 026 885 habitants, ça ne fait pas beaucoup.) Réédité un an après en 2001. Dix ans plus tard, vous faites encore des mots-fléchés dans un train de banlieue qui vous amène à Palavas. 2001 en 17 lettres ? Voyons… L’odyssée de l’espèce ! Plus qu’à rajouter humaine dans la marge.


houellebecq.jpg

Thomas Fersen

C’est un peu le prof de français qu’on n’a pas eu. Qui arrive le jour de la rentrée avec son air mal réveillé, son sourire en coin et vous donne envie de faire des rimes. Et de belles phrases. Comme de dire qu’il (aïe, ça part mal) a remisé son jeu de jambes au vestiaire pour ses jeux de mots au bestiaire… Hum. Il aurait fallu que je rajoute désormais pour qu’on comprenne que c’est maintenant et pas avant et que sinon c’était pas la peine de le dire, ou de l’écrire plutôt, sinon vous ne seriez pas en train de le lire… Désormais ou dorénavant ?... Non, j’ai jamais eu Thomas Fersen comme prof de français. Pourtant il en a un. De bestiaire (mais oui, le lion, le chat, le chien, la chauve souris…). Pourtant (désolé pour la répétition), quelqu’un qui aime les allumées, les clopes, les éclairages pâles et le bout des wagons ne peut pas être foncièrement mauvais (chanteur). Pourtant (encore désolé), quelqu’un qui aime Houellebecq (c’est moi, c’est plus lui) ne devrait pas être foncièrement mauvais (gratte-papier). Désormais. Y a des jours où l’on n'a plus qu’à écouter de la chanson française.

 

Florent Marchet

Tout le monde aime bien Florent Marchet. Son débardeur Jacquard, son air de receveur des postes slovènes. Le nom de son groupe, le "Courchevel Orchestra". Oui, tout le monde aime bien Florent Marchet. Faudrait que je pense à l’écouter.

Partager cet article

Repost 0
Published by GoudurixYZ - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière