Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 07:09

Eleve Moinet 2 Par l'élève Moinet

 

Michel, Dan, Jimmy, Marc, Ric… Les jeunes gars du style rétro

 

Ce mois-ci : Jari dans "Le troisième goal"

  Jari 5

 

Driiiing !  Debout les gars ! C’est l’heure des braves ! Réveillez le chic type qui sommeille en vous. Sortez vos Vedette. Sortez vos Jeune Europe de vos étagères alourdies. Soufflez sur la poussière trop longtemps entassée. Flattez la couverture. Ecoutez craquer la reliure. Tournez le papier jauni. Installez-vous dans le salon de votre hôtel, dans le fauteuil de votre pension de famille, sur le lit de votre garçonnière (les seuls endroits où un chic type digne de ce nom se doit d’habiter, appartements et maisons n’étant faits que pour survivre en famille). Draguez une mine. Détournez un missile nucléaire. Redressez une trajectoire. Tâclez un ours mal léché. Secourez la veuve et l’orphelin. Sans froisser votre costume ni votre amour propre. Sans vous salir les mains. Le défi est grand et le coup d’audace. La série est noire, mais le triangle bleu et le diable rouge.

 

Sortez vos Récréabull. Il y en a trois. Comme les petits cochons. Mais ? C’est quoi ces couleurs de supermarchés ? C’est quoi ces couvertures ? Et celle-là ? C’est la première case de l’album ! Ah les cochons ! Rasseyez-vous, c’est un mauvais moment à passer. 25, heu 24 ans d’attente et tout ça pour ça ! Le pauvre Jari ne méritait pas ça. Dire que depuis le 3 mai 1962 traîne une magnifique couv’ du journal Tintin (une Jari cover, anglaise, pas écossée). Tout est là. Tout était là. Typo, compo, fringues. Du sportswear avant l’heure. Ah le scapulaire de nos deux héros. Ah les genouillères du "portier". Ah le maillot en jersey - très extensible - à col roulé, il fait une petite brise. Ah la culotte matelassée sur les flancs pour amortir la réception du formidable plongeon impulsé grâce à une demi-douzaine de bons crampons coniques bien vissés dans la tige de chaussures en forte vachette à bouts rapportés, portées sur des bas de tricot de coton à côte "derby". Dommage qu’il ne porte pas une casquette Banania, ou Soda Verigoud, elle a dû s’envoler sans doute. Bref, détourner un ballon, en extension, comme ça, du bout des doigts, sans gants, le sexe à coté ça doit être nul. 


Jari-3.jpg

D’ailleurs, c’est à croire qu’une malédiction pèse sur les épaules de notre valeureux champion. Rappelez-vous la poignante confession de Jimmy Torrent au professeur Noël. Oui, oui, celui-là même qui recueille le champion anglais après son accident. "Les parents de Jari sont morts alors qu’il était encore bébé… Lorsque la tante qui l’avait recueilli est décédée à son tour (…) il est venu habiter chez moi et je n’ai eu aucune difficulté à être nommé son tuteur." Juste retour des choses. Le recueilli recueillant, quoi. De quoi se recueillir. En tous cas, bel exemple de qualités physiques et intuitives précoces. On est champion ou on ne l’est pas. J’en connais qui se sont retrouvés chez les Thénardier pour moins que ça, un balai à la place de la raquette, ou à l’A.J Auxerre, période Guy Roux (la meilleure). Aussi, pas étonnant que ce soit, une fois n’est pas coutume, l’enfant qui sauve l’adulte de la noyade dans la scène finale. Une sorte de rédemption aquatique particulièrement spectaculaire et symbolique. On peut quand même regretter que Jari ne soit pas accouru avec une trousse de première urgence. Un antiseptique ainsi qu’une bande Velpeau et quelques épingles à nourrice auraient été judicieux sur les plaies superficielles provoquées par les écorchures salées. Inutile qu’elles enflent et se remplissent de pus. De plus, un vieux pneu attaché à une corde aurait pu faire office de bouée de fortune. Attention qu’il n’arrive pas sur la tête de la victime. Fou-rire et bonne tasse assurés. Mais ce n’est pas tous les jours que l’on sauve la vie de son tuteur.

 

Amnésie, vengeance, rancune, dopage, trafic, drogue et droguistes, pompes et pompistes, lampes et lampistes, mods et modistes. N’en jetez plus. Rien ne lui sera épargné. Pour notre plus grand plaisir. Il n’aura manqué que notre champion de tennis se fasse racketter. Une vraie malédiction.

 

La suite c’est un vrai roman-photo. Comme ceux que lit madame pour se détendre après avoir fait la vaisselle. C’est un bon paquet de buts, de cravates, de points d’exclamations et un climat d’inquiétude sous-jacent particulièrement bien rendu. Et si c’était un signe ? Avant-coureur, pour cette histoire qui se termine par une course (un 220 yards !). Et si une menace pesait aussi sur m… C’est vrai que… Ah encore un mauvais moment à passer. Et si je passais à trois Librax ® par jour ? Allo docteur ?

 

A quand la réédition de ce grand classique du style rétro ? Regardez Jari dans une attitude à la Angus Young (10 ans plus tôt !) avec sa célèbre Gibson SG aux cornes du diable. Légère, maniable, offrant une grande liberté de mouvements aux apprentis rockers. Le Diable rouge n’a qu’à bien se tenir.

  Jari-4.jpg

 

Une planche du maître, aussi travaillée qu’un coup droit, à plat, de Stan Smith ou de François Jauffret.


Jari 1

 

Jari 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Elève Moinet - dans BD et littérature
commenter cet article

commentaires

oddjob 10/06/2013 09:54


La "jari cover, anglaise, et non écossée" c'est digne de Libellule!

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière