Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 07:22

Par Oddjob


Dimanche 30 janvier 2011, la nouvelle tombe sur les télescripteurs du monde entier. Le Grand Prix du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême (ouf !) a décerné son prix à … Art Spiegelman !

Mmouais… Il y a belle lurette que cette manifestation et ses prix ne nous passionnent guère. Pas que l’on regrette l’absence au palmarès d’œuvres que la bienséance nous interdit de citer sur ce site de trop bonne tenue, mais le trust de ce festival opéré par une bande d’intégristes bédérastes, soi-disant avant-gardistes, nous insupporte. Alors, pourquoi pas Spiegelman, qui, sans vouloir paraître désobligeant, est l’archétype de l’auteur de bandes dessinées tels qu’en rêvent les professeurs de lettres (ceux-là même qui dans le même temps tiennent la bd pour une sous-culture débilitante).

Mais passons, il paraît que l’on a échappé à Manara, parfait représentant du dessinateur érotique institutionnalisé, vulgaire et complaisant (à des années lumières d’un Jean Sidobre, alias G. Levis, auteur des "exploits" subtilement plus coquins de Liz et Beth).

Heureusement, à l’abri des turpitudes de ce petit monde étriqué, loin des modes, sortent de beaux albums replaçant leurs auteurs à leur juste place : la première. Ainsi, pendant qu’un Américain (surestimé) était sacré à Angoulême, quelques mois plus tôt, un autre Américain était (enfin) remis à l’honneur avec la sortie du premier volume d’une luxueuse anthologie des aventures de Terry and The Pirates : Milton Caniff.


terry-et-les-pirates.jpg

 

De 1934 à 1946, Caniff dessinera cette série d’aventures inégalables (et aujourd’hui encore inégalées !). Car oui, l’Aventure n’a jamais été aussi belle que sous son trait noir et blanc, dont il est le maître absolu (sans lui pas de Jijé, ni de Pratt).

Avec pour point de départ, la recherche d’une mine d’or perdue, Terry et le journaliste Pat Ryan parcourent une Chine fantasmée (mais jamais caricaturale) d’avant Mao. Et vont défiler tout au long de ces douzes années : des jonques, des bandits cruels, des traîtres, des fourbes, des forteresses impénétrables, des vallées perdues, des avions en détresse, des clairs obscurs, des dialogues parfaitement ciselés, et des femmes... Et quelles femmes ! Les plus belles, les plus fatales de la bande dessinée (avec bien entendu Chihuahua Pearl) : la blonde Burma et la brune ténébreuse Dragon Lady (Caniff sachant plus qu’aucun autre exprimer une tension sexuelle des plus exacerbées).

Après avoir abandonné son Terry, Milton Caniff créera en 1947 un nouvel héros, pilote de l’US Air Force, le très cinématographique et très nonchalant Steve Canyon, qui ferait presque passer notre cher Buck Danny pour un honnête boy scout… Et avec Canyon, ce seront les soubresauts de la Guerre Froide qui seront mis en image, toujours dans un noir et blanc magistral, et avec un certain humour voire un second degré décalé très bondien !

Alors découvrez au plus tôt ses exploits et notamment l’imparable Piège à Hong Kong, aventure au cours de laquelle notre pilote, devenu un honorable correspondant de la CIA, affrontera l’infâme Madame Hook, ex-reine de Mahnay, qui s’est elle-même amputée la main infectée après un coup de poignard dû à la présence du colonel Stevenson B. Canyon, USAF .

Mais Canyon saura-t-il se sortir des griffes de cette créature aussi belle que vénéneuse ? Et retrouvera-t-il les bras de sa chère Hasty, pétulante Britannique et lieutenant dans la RAF ? Vous le saurez en lisant…


steve canyon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zaitchick 25/02/2011 20:29



Je partage votre avis sur les "intégristes de la BD" : ils feraient mieux de s'acheter des yeux ou un cerveau ou les deux.



Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière