Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 11:27

Par GoudurixYZ


On a tous un banc, un arbre ou une rue
Où l'on a bercé nos rêves
On a tous un banc, un arbre ou une rue
Une enfance trop brève

 

Aujourd’hui : Klacto Vee Sedstein par les Blue Rondo à la Turk


img078.jpg

“I must have 120 shirts, 23 suits, 50 pairs of shoes.” 120 + 23 + 50 = 193.  A condition d’avoir une grande penderie et à raison de 7 jours par semaine, on peut dire que Chris Sullivan, monsieur "un look par jour", pouvait voir venir. Etre ou paraître ? Les deux mon général. Ou comment passer du général au particulier. Chris Sullivan était non pas un VRP multicarte, mais un VIP multicarte de visites. Propriétaire de boîte à Soho où l’on n’entrait pas si l’on était "gros ou normal", journaliste à "the Face" (logique), écrivain, admirateur de « Coltrane, Parker, Camus, Sartre », Chris Sullivan connaissait tout le monde. Steve Strange, Gary Kemp, Rusty Egan. Et aussi un Barbadien, un Grec, un Jamaïcain, un Irlandais, un Brésilien, un Ecossais. Tous sapés comme des sapeurs. En 1982, ils s’appelaient Blue Rondo à la Turk, le disque s’appelait Chewing the Fat, la première chanson s’appelait Me and mister Sanchez.  Sanchez ? Sanchez ? Il y en a trois pages dans l’annuaire de Perpignan. Ay ayayay ! En plus il aurait dû dire "mister Sanchez and me" pour être poli. Voyons la suivante…Klacto Vee Sedstein ? Là ça s’arrange, c’est le genre de pseudo encore libre sur Ebay.  Ami, ennemis, are you ready ? Cliquez sur la vidéo. Tenez deux  minutes et vingt et une secondes, jusqu’au break. Le jeu de jambe de Chris Sullivan !... Et Chris Tolera à côté… On n’a jamais vu ça même au stade Vélodrome quand Chris Waddle mystifiait un pauvre arrière gauche de division 1. Pour la peine le centre en retrait allait dans les pieds d’un Romario démarqué devant sa cosmopolite d’équipe. C’était le genre de but à tenir toute la saison au Top But de Téléfoot.  Dans les années 80, le foot se jouait en 4-4-2. Blue Rondo devait être le tandem de la gagne. La chanson atteignit le nombre 50 de la liste comme dit le traducteur de Google. Juste de quoi éviter la relégation.

Revenons dans le civil. Dans l’état civil. Ils s’appelaient Moses Mount Bassie, Geraldo D’Arbilly… Des noms comme on n’en fait plus. Pour être indicatif,  les Blue Rondo étaient plus que parfaits.                    

 La musique était signée par deux traîtres dont nous tairons les noms (en plus ils me font faire des répétitions) et qui partirent fonder les ineffables Matt Bianco.

Chris Sullivan avait écrit les paroles, les avait chantées, peint la pochette.  Il était joueur, entraîneur et plus encore. Un peu comme Tony Vairelles à Gueugnon.  Tony si un soir de défaite tu écoutes Blue Rondo à la Turk,  laisse tomber, retourne chez les chtis !

Vous l’avez compris, fidèle lecteur de Fury Magazine, Chris Sullivan était mon Joseph Kessel à moi (désolé pour le français, c’était pas le moment). Si un commentaire arrive et me conseille de laisser tomber moi aussi, je crois que j’arrête de lire les résultats du National.

Arrivé à ce stade de l'exposé,  je vais passer à une anecdote personnelle. Vous pouvez donc laisser tomber vous aussi, la suite n'ayant pour but que de me défouler. Ainsi donc en  1983, pour écouter un disque dans sa voiture, il fallait :

1  Aller l'acheter.

2  Le poser sur sa platine tourne disque.

3  Introduire une K  7 C 90 dans le magnétophone.

4  Presser simultanément sur les touches Play et Record juste après avoir posé le diamant sur le disque en question suffisamment loin de la première chanson de manière à laisser les 4 secondes nécessaires pour que se déroule le début de la bande magnétique. 

5  Appuyer sur les touches Stop et Eject.

Le 20 juillet 1983 aux environs de 17 heures fort de cet  exercice, je me rendis à Saint Cyprien (plage) pour m’entendre dire un "Je ne peux plus rien faire pour toi". Comme disait Bortek, dans ma poitrine mon cœur se serre, le coup porté est bien sévère. Je n'ai même pas la présence d'esprit de lui répondre,qu'elle n'a jusqu'à présent pas fait grand chose. En un  mot : effondré. Il ne me reste plus qu’à aller me jeter dans une rivière du haut d’un pont, ou rentrer péniblement chez moi. Quiconque connaît Saint Cyprien (plage) comprendra que je choisis la deuxième solution. Pour l’avoir testé, ce disque était parfait pour se faire larguer. Aussi soluble dans  les déboires qu’un cachet d’aspirine dans un verre d’eau et tout aussi radical. Je peux aujourd'hui raconter cela impunément, je  soupçonne l’intéressée d'écouter désormais de la chanson française.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GoudurixYZ - dans Musique
commenter cet article

commentaires

goudurix 14/06/2010 14:47



J'y cours...



R. 11/06/2010 12:36



Formidable!


Je les avais oublié eux... Un alternative consistait à écouter aussi 3Mustapha3, plus balkaniques et enfumés...



Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière