Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 12:02
Par Hong Kong Fou-Fou

igorParce qu'on ne peut pas aller tous les soirs boire un cocktail au Mocambo, et que les programmes télé risquent de nuire gravement à votre santé, chaque mois, une petite sélection de DVD qui peuvent sauver votre soirée.

Qu'as-tu fait à la guerre papa ? (What did you do in the war, daddy ? Blake Edwards, 1966)
Sicile, 1943. Les Américains ont débarqué sur l'île. Un jeune capitaine rigide et borné doit investir le village de Valerno. Malheureusement, le destin s'acharne à l'empêcher de mener à bien sa glorieuse mission.
Blake Edwards, c'est bien sûr "Opération Jupons", "La Panthère Rose", "La Party". Ce films est dans la même veine que ces célèbres comédies. Quiproquos et situations rocambolesques s'accumulent. On croise dans le film des Italiens fans de foot (des Italiens, quoi !...), des soldats américains déguisés en soldats italiens, des soldats italiens déguisés en soldats américains, des soldats américains et italiens déguisés en soldats allemands, un officier allemand qui aime les femmes qui sont des hommes déguisés en femmes (si vous allez faire pipi pendant le film, n'oubliez pas de faire pause, sinon au retour, c'est cuit !), une accorte villageoise (la bomba Giovanna Ralli), un colonnel SS raide mort, des cambrioleurs qui font des trous partout, des partisans communistes qui veulent kidnapper le colonel SS (avant qu'il soit raide mort. Après aussi, d'ailleurs), une brave ménagère qui veut faire sécher son linge au milieu des balles. Et James Coburn, qui balade sa classe nonchalante tout au long du film (un sacré challenger de Steve McQueen pour le titre de "Mister Cool", celui-là !). On est quelque part entre "Les Bidasses en folie"  pour les gags un peu téléphonés et "De l'or pour les braves" pour la critique de la guerre.

Le justicier de Shanghai (Ma yong zhen, Chang Cheh, 1972)
Je ne peux m'empêcher de vous livrer le titre français du film lors de sa sortie en salles : La brute, le bonze et le méchant. Si ce n'est pas de la récup', ça ! Avec ce film, la Shaw Brothers se renouvelle un peu, on sort des traditionnels affrontements entre écoles d'arts martiaux, entre Chinois et Mandchous. L'histoire raconte l'ascension d'un paysan venu à la ville, qui devient un parrain de la pègre dans la Shanghai des années 20, en arrachant à la force de ses poings le contrôle des maisons de jeux, fumeries d'opium, etc., à une bande rivale. Le film aurait pu s'appeler La guerre des gongs, quoi... Les combats sont un régal pour les yeux, et les oreilles. Ca siffle quand le pied ou la main se déplace, ça claque quand le coup est porté.
C'est du cinéma asiatique, c'est donc sanglant et légèrement exagéré. Ainsi, lors du combat final, le héros se retrouve avec une encombrante hachette plantée dans le ventre mais ça ne l'empêche pas de sauter, faire des cabrioles, des roulades, démolir le mobilier. Quand je pense que moi je n'arriverais même pas à faire mon lacet...

Le retour de Sabata (
E tornato Sabata... hai chiuso un'altra volta, Gianfranco Parolini, 1971)
Que je vous explique : quand j'étais petit, mes parents, soucieux de ma réussite scolaire, m'imposaient de me coucher à 20h45 pétantes. Comme à l'époque les films à la télé commençaient à 20h30, cela me permettait d'en voir le premier quart d'heure. Je passe sur la frustration de partir au lit après avoir vu juste ce qu'il fallait pour avoir envie d'en voir plus... Bref. Un soir, un étrange cowboy a fait son apparition sur le petit écran (qui portait à l'époque bien son nom) : tout de noir vêtu, l'air sadique, flinguant sur une musique psychédélique des méchants à peine plus méchants que lui avec un Derringer à quatre canons, plus trois dans la crosse. Jusqu'alors, pour moi, le western, c'était Gary Cooper, John Wayne, Richard Widmark, des gens bien propres qui mangeaient correctement à table, qui tenaient la porte de la diligence à la dame et qui abattaient les vilains Indiens qui voulaient la scalper.  Je ne le savais pas encore, mais je venais de découvrir Lee Van Cleef  et le western italien. L'excitation avait dû m'empêcher de dormir, cette nuit-là...


qu-as-tu-fait-a-la-guerre-papa-recto-jaquette shang.jpg sabata009.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Cinéma et TV
commenter cet article

commentaires

Lectrice n°1 26/03/2010 17:41


Et maintenant,Mr Hong Kong Fou Fou,il est temps de tomber le masque! la lectrice n°1 n'étant autre que votre propre soeur,je me sens concernée par ce que je viens de découvrir dans ce nouvel
article,à savoir une injustice que j'ai envie de crier au monde entier (..bon,en l'occurrence aux lecteurs de Fury,heureusement très nombreux). POURQUOI MOI,petite, devais-je partir me coucher
à 20h30!!!??
A raison de 5 jours d'école par semaine,4 semaines par mois et comptons environ 9 mois  par an, ce petit quart d'heure en rab vous a permis de visionner 2700 minutes d'oeuvres
cinématographiques de plus que moi soit l'équivalent de 45 heures de génériques et "débuts de film"en une année !!!! Vous parlez de frustation???alors pensez à celle qui partait rejoindre les bras
de Morphée avec ,comme seule image devant ses yeux d'enfant, la silhouette figée des regrettées Catherine Langeais et Jacqueline Huet ....!!!!! allez,sans rancune.....je
continuerai quand meme à lire Fury Magazine!


Hong Kong Fou-Fou 26/03/2010 19:48



Chère Lectrice N°1, l'explication de cette différence de traitement entre vous et moi est très simple : vous n'êtes pas sans savoir que vous êtes beaucoup plus âgée que moi, et entre l'éducation
que vous avez reçue et la mienne, il y a eu mai 68. Nos parents sont devenus beaucoup plus permissifs. Foin de jalousie mal placée, donc ! J'en profite pour vous avouer que je recevais également
beaucoup plus d'argent de poche que vous. Voilà.



Lectrice n°1 26/03/2010 17:12



Fury Magazine s'enrichit d'une nouvelle rubrique bien sympa et surtout très utile.Il suffit d'observer le regard approbateur et réjoui de l'ami Marty Feldman
pour comprendre que la sélection sera excellente!!!!! On attend donc et on espère qu'il y aura un Hallu-ciné 2 (et à propos, à quand le 2ème épisode des Chroniques Martiennes...??)



Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière