Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 06:24

hkff logo Par Hong Kong Fou-Fou

casual-connoisseur-1.jpg

 

L'illustration ci-dessus va peut-être vous laisser perplexes... Vous apprêtez-vous à lire un article sur les marins pêcheurs du Morbihan ? Non, il ne s'agit pas de l'équipage du Bara Puth allant vider un godet chez Mado pour fêter la fin d'une campagne de pêche. Chez Mado, pas chez McDo, hein. Ne confondons pas Big Mac et souteneur ayant pignon sur rue. Bref, recentrons le débat : ce que vous avez au premier coup d'oeil pris pour un ciré de marin, c'est un coupe-vent inspiré de la marque Peter Storm, modèle très prisé dans les années 70-80 par les casuals. Et regardez mieux : un polo, un pantalon en corduroy, un jean. A leurs pieds, des sneakers New Balance, des desert trekk ou des wallabees de Clarks. Pas vraiment l'idéal pour arpenter le pont d'un chalutier. Et pour cause. Ce dessin est une publicité pour la marque de vêtements Casual Connoisseur, et plus particulièrement pour leur réédition du coupe-vent Peter Storm évoqué plus haut.

Comme son nom l'indique, cette marque venue de Manchester est fortement influencée par la culture casual (pour ceux qui l'ignorent, et pour faire bref, les casuals sont ces supporters de football un peu turbulents qui ont succédé aux mods et aux skinheads pour apporter une touche d'élégance dans les tribunes des stades anglais et avec lesquels ils partagent la même passion pour les vêtements et la musique. Les marques de référence étaient Sergio Tacchini, Fila ou Lacoste au début, puis CP Company ou Stone Island pour ne citer que les plus connues. Une alternative appréciable aux supporters qui se peinturlurent le visage ou portent une perruque aux couleurs de leur équipe). La culture casual, donc, mais pas que. Il suffit de faire un tour sur le site de Casual Connoisseur pour se rendre compte que les influences sont vastes, et (presque) toujours de bon goût. Les deux frères qui ont fondé CC sont des amateurs éclairés de cinéma. Des exemples ? "Vol au-dessus d'un nid de coucous", "Get Carter", les frères Coen, Scorcese, l'immense Bill Murray. En musique, on trouve parmi leurs sources d'inspiration les Charlatans, les Specials, les Stone Roses, David Bowie. Frank Zappa, aussi. Hmm, soit. Une autre influence, c'est la bière. La vraie, hein. Celle qui se déguste dans l'atmosphère chaleureuse d'un pub anglais, pas celle qui s'avale vite fait sur un parking de grande surface, à peine sortie du pack. Et puis plein d'autres trucs. On rencontre dans leur panthéon Stirling Moss, Pablo Picasso, Ernest Hemingway ou Jack Kirby. Eclectique mais chic. Quoi d'autre ? Action Man et le Subbuteo. Et puis également la montagne, la nature. Le produit phare de CC, c'est le bonnet à pompon Weir, dont le nom est un hommage à l'alpiniste écossais Tom Weir. Ce bonnet, proposé chaque saison dans de nouveaux coloris, est devenu culte. Cuculte, diront les réfractaires au gros pompon coloré.

Les gens qui sont derrière CC, ce sont un peu les Tarantino de la fringue. De la même façon que le réalisateur puise dans le creuset sans fond de ses souvenirs cinématographiques pour en tirer ses propres films, eux s'inspirent de leur vaste collection de vêtements pour produire leurs modèles, qu'ils arrangent à leur sauce (Worcestershire). Avec passion, intégrité, une indépendance farouche. Pas de compromis. Comme le dit l'une des devises de la marque, "they do what they like and they like what they do". Ils n'essaient pas de suivre les tendances, ils essaient encore moins de se faire de l'argent facile en augmentant les quantités produites de chaque article. Chaque modèle de Weir est fabriqué à 50 exemplaires et vendu à 27£ l'unité. 50, alors qu'ils pourraient en vendre 1000. 27£ alors que sur ebay certains spéculateurs malhonnêtes les revendent à 90 ou 100 euros.

Evidemment, du coup, ce n'est pas très facile d'acheter leurs produits. Vous vous doutez bien qu'on ne les trouve pas sur le catalogue de la Redoute. Non, ils sont distribués essentiellement sur internet. Les articles les plus attendus se vendent en quelques femtosecondes. Ce n'est pas le moment d'avoir un coup de mou dans sa connection...

Prochaine grosse sortie : l'anorak Resistance, pour se glisser dans la peau du Kirk Douglas des "Héros de Télémark". Mais pas de blague hein, n'allez pas tous en acheter, il m'en faut un à tout prix.

L'univers merveilleux et coloré de Casual Connoisseur, c'est par ici : http://casualco.com/

 

casual-connoisseur-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière