Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 20:00
Par Hong Kong Fou-Fou (texte et heu... dessins)


La masse de l'Univers est de 2 . 1054 kilogrammes. Ce calcul approximatif a été obtenu par des chercheurs à partir d'une estimation du nombre d'étoiles qui le composent et de la masse moyenne de chacune d'elles. Avec les fêtes de Noël qui se profilent à l'horizon, il faut que je vous rassure : n'hésitez pas à vous gaver de dinde aux marrons et de chocolats, les trois ou quatre kilos que vous allez prendre ne vont pas pour autant augmenter la masse de l'Univers et fausser les calculs des savants ; on vous l'a dit et répété (souvenez-vous, "Particules élémentaires, mon cher Watson") : le nombre de particules dans l'Univers, et par voie de conséquence sa masse, sont immuables. 2 . 1054 kilogrammes, donc. Ce qui, au passage, représente une densité d'à peine 6 nucléons par mètre cube. Pour fixer les idées, un centimètre cube de matière contient 1023 nucléons. C'est fou ça, hein ? Et après on nous bassine avec la crise du logement. Evidemment, les gens ne font aucun effort, ils veulent tous habiter près de Paris. Se farcir quotidiennement deux heures de transport en commun, le nez sous les aisselles d'un grand balèze, le coude d'une anorexique dans les omoplates, OK, mais dès qu'il s'agit de se taper quelques années-lumière de trajet au milieu des merveilles du cosmos, il n'y a plus personne. Si, peut-être quelques retraités anglais. De toute façon, le Lubéron ou le fin fond de la galaxie Hubble Ultra Deep Field JD2, ce doit être aussi animé, non ?
Nous sommes certes bien contents de connaître la masse de l'Univers mais voilà, il y a un problème, elle ne correspond pas avec la valeur théorique qui permettrait d'expliquer les lois de la physique (mais si, vous savez, tous ces trucs imbitables sur lesquels vous vous êtes arrachés les cheveux au lycée). En gros, il manque 95% de la masse prévue. Stop ! Personne ne sort, qui a pris la masse manquante ?
Plusieurs hypothèses ont vu le jour dans l'esprit de scientifiques que leurs épouses avaient mis à la porte et qui n'avaient donc plus que ça à faire.
Première hypothèse : la matière telle que nous la connaissons (celle qui constitue le camembert que vous venez d'ingérer, par exemple) n'est pas la seule existante. Il y aurait une autre catégorie de matière, la matière noire, qui constituerait la matière manquante. Les défenseurs de cette hypothèse tentent encore d'en prouver l'existence. J'ai une expérience à leur proposer : faire écouter à la matière un bon disque d'Isaac Hayes. Si elle se met à chalouper et à onduler au rythme de la musique, c'est de la matière noire.
Seconde hypothèse : d'autres petits malins bardés de diplômes ont pris conscience que la force d'attraction gravitationnelle (celle qui fait que vous vous écrasez par terre quand vous vous suicidez du haut de la tour Eiffel) était très faible par rapport aux autres forces d'interaction, ce qui ne paraît pas normal (enfin moi personnellement, quand je fais un combat de catch avec Wally Gator, je la trouve bien assez intense, la gravité...). Explication possible : il y aurait une infinité d'univers parallèles, qui se partageraient la même gravité, ce qui fait qu'il ne resterait pas grand' chose pour chacun d'eux.
Ces multiples univers ont vraisemblablement des lois physiques différentes, des dimensions différentes, des émissions de télé différentes (enfin, on leur souhaite !). Mais on peut également imaginer (c'est plus sympa en tout cas pour les scénarii de science-fiction) qu'ils sont semblables au nôtre, mais avec un léger décalage de l'espace-temps. Là encore, plusieurs possibilités : tous ces univers sont rigoureusement identiques, il y a quelque part une, ou dix, ou cent, réplique de vous-même, qui vit une existence parallèle, qui occupe un emploi parallèle, qui fréquente des bars parallèles (sérieusement, vous pensiez vraiment y échapper, à ce jeu de mots ?), etc... Ou alors, et c'est à mon avis plus probable, chacun de ces univers a eu son propre rythme de développement, au gré des caprices du destin qui l'ont plus ou moins favorisé. Ainsi, dans l'un de ces univers, les habitants en sont peut-être encore à régler leurs différends à grands coups de massues dans les ratiches, tandis que dans un autre, on préfère se désintégrer à larges rafales de répultron à inversion de polarité, c'est quand même plus propre.
Alors bien sûr, qu'il y ait ou non des univers parallèles, ça nous fait une belle jambe, puisqu'ils nous sont inaccessibles. Mmmouais, en théorie en tout cas. Si on se rappelle de nos leçons de géométrie, deux droites parallèles, ce sont deux droites qui se coupent à l'infini. Donc, on peut imaginer que tous ces univers convergent vers un même point. Et c'est là qu'on va se marrer. Imaginez : vous rentrez chez vous, après une dure journée de labeur, prêt à déguster le potage poireaux-pommes de terre préparé par votre chère et tendre. Des bruits de discussion animée émanent de la salle à manger. Stupéfait, vous découvrez un type qui a exactement vos traits (quoiqu'un peu plus svelte, c'est en tout cas l'impression que donne la combinaison argentée qu'il porte), couché en travers de la table, la tête dans la soupière, essayant d'atteindre le répultron à inversion de polarité fixé à sa ceinture. Assis sur lui à califourchon, un autre individu, qui vous ressemble également de façon frappante mais en plus velu, est en train de l'étrangler. Il est vêtu de peaux de bêtes et il grogne : "Qui toi être ? Qui toi être ?". Avouez que ça animerait un peu vos soirées, hein ?
En attendant, et c'est notre souhait ici à "Fury Magazine", il faut que cette notion d'univers parallèles, certes très floue aujourd'hui, contribue à améliorer votre moral. Peut-être que votre journée a été atroce, contravention, engueulade du patron, dispute avec bibiche, pluie, mal de dos, etc... Mais peut-être qu'en même temps, quelque part, un autre "vous" a passé une journée splendide, sur un yacht en Méditerranée, à boire des Martini avec des petites pépées...


Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière