Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 00:01
Par Wally Gator, GoudurixYZ, Hong Kong Fou-Fou et Barbidule


Non, lecteur fidèle et fébrile, tu ne rêves pas : un quatrième nom vient de s'ajouter à la liste des rédacteurs de Fury Magazine. Barbidule, qui, du fond de son Hispanie d'adoption, va nous faire profiter de ses connaissances étendues dans des domaines nombreux et variés. N'est-il pas l'auteur d'ouvrages majeurs comme "Le guide européen des McDo", "Comment gagner un concours de dégustation de chili con carne" ou "Le jerk facile pour les unijambistes" ? Nous sommes désormais quatre, unis comme les cinq doigts de la main. Qu'est-ce qui pourrait bien nous arrêter, maintenant ? Rien. A côté de nous, les Quatre Mousquetaires sont des taffioles en collerette et les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, des chapons à éperons. Pleurez, "Point de vue et Images du Monde", on va bouffer vos parts de marché...


Contribution de Barbidule
The Jook : Aggravation Place (J-J 1976 et Chiswick 1978 dispo sur Different Class, RPM295)
On savait déjà ce que donnait Oasis essayant de faire du Slade. Ben là, c'est comme si Slade voulait faire du Oasis.
The Dogs : Secrets (version française) (Epic 1983)
Grands oubliés des sélections musicales de mes camarades, et pourtant un des rares groupes hexagonaux - comme Hushpuppies - ayant flirté avec le succès en chantant dans la langue de Shakespeare. Et par pur esprit de contradiction, un titre dans la langue de Molière.

 

The Lions : Gorgeous Linda (Vogue 1975)
Morceau hommage à  Linda Lovelace dont le fanclub fut présidé par GoudurixYZ, en face B du simple français.  Une simple tuerie d'organ groove qui fait danser jusqu'à  la ménagère la plus prude.
Duke of Burlington : I want you back (Maxi 1971)

Enterrés les Jackson 5. Acid Jazz et flûte traversière pour l'interprétation de ce classique Motown qui relègue les autres versions à  un niveau à  peine supérieur au karaoké.
Wombats : Let's dance to Joy Division (2007)
Un an après sa sortie, le morceau est toujours aussi efficace, rien à  dire de plus.




Contribution de Hong Kong Fou-Fou
1979. Margaret Thatcher devient Premier Ministre et prend l'Angleterre à la gorge. Une main de fer dans un gant d'acier. La pilule est amère (surtout quand on doit l'avaler avec de la soupe de concombre à la graisse de mouton). Comme toujours, période de tension sociale = période de création artistique. Des dizaines de groupes talentueux font danser les hordes de jeunes mods/skins/punks. En France, des adolescents tentent d'échapper à l'hégémonie sur les ondes radio de Village People ou Kiss, en copiant leurs homologues anglais. A l'époque, c'était dur de trouver (et de ne pas se faire braquer) une paire de Doc Martens ou un Fred Perry. Aujourd'hui, il suffit de commander à la Redoute. Retour en musique sur mes années d'adolescent.
21 Guns : Ambition rock (1981)
Musiciens noirs et blancs mélangés, treillis et blousons en cuir, Neville Staples des Specials à la production, on est en plein dans la mouvance Two Tone/Clash.
The Ruts : Jah war (1979)
Avant les Bad Brains ou Fishbone, les Ruts mélangeaient punk et reggae. Le morceau me rappelle surtout les soirées au "Psyché", avec les fafs sur les marches qui guettaient leur proie.
Dexys Midnight Runners : Geno (1980)
L'hommage au showman absolu, Geno Washington, par Kevin Rowland et sa bande. Ch'tain, je viens de réaliser qu'il y a des années, j'ai prêté à quelqu'un l'album "Searching for the young soul rebels" et qu'il ne me l'a jamais rendu. Zut, ça va me pourrir l'après-midi, ça...
Purple Hearts : Frustration (1979)
Après les Dexys, restons dans les pilules qui filent la patate. Le revival mod a donné beaucoup de groupes, des bons et des moins bons. Là, on est plutôt dans la première catégorie.
Undertones : Jimmy Jimmy (1979)
Physiquement, le chanteur Feargal Sharkey aurait mérité d'être dans les Small Faces. Mêmes standards de beauté. On dirait le croisement entre un pékinois et un étudiant de Maths Sup. Ces considérations superficielles mises à part, les Undertones sont les meilleurs. Point barre.



Contribution de GoudurixYZ
Une sélection de bons disques pour passer de bons moments, en famille ou avec des amis :
The Good, the Bad and the Queen : La dernière en partant du début
En fouillant dans les poches de Hong Kong Fou-Fou, j'ai découvert le dernier Oasis qu'il s'apprêtait à chroniquer ici même. Ni une ni deux, je l'ai remplacé par le dernier Damon Albarn. Mais chut, c'est un secret.
Pour punir ceux qui ne lisent pas cette rubrique sous prétexte qu'elle est nulle, bravo l'excuse, nous allons vous révéler qu'elle est la meilleure chanson du monde : Dancing queen d' ABBA bien sûr. Mais vous le saviez tous.
Metronomy : The end of you too
La meilleure chanson de la compil des Inrocks, entre la  9 et la 11, la 10 donc, dis donc n'est même pas créditée comme il faut. Ca, un groupe d'ados français ? Nimporte quoi ! Vaine tentative de nous snober.
Patrick Watson : Lucious time
On trouve de tout dans cette rubrique. Même des songwriters qui ne ressemblent à rien. Heureusement qu'à Fury Magazine nous ne sommes pas snobs et que l'on sait ravaler notre fierté quand il le faut. Une bien belle chanson qui date déjà de 2006, qui me rappelle ce que j'ai ressenti lorsque j'ai réussi mon premier copier/coller. Pas étonnant qu'aujourd'hui "Lucious time" se retrouve dans toutes les bandes-annonces (Arte, Paris Première, Grey's anatomy). Jeff Buckley n'est pas mort noyé dans le Mississipi. Il joue désormais du piano. La chanson de l'année !
We are scientists : After hours
- Keith ?
- Oui, Chris ?
- Qu'est-ce que tu fais ce soir, tu veux passer pour qu'on écrive un nouveau tube ?
- C'est à dire que...



Contribution de Wally Gator
Back in the glorious years of indie !!!

Une bonne vieille sélection de cette indie pop qui a fait frémir mon adolescence et qui asticote toujours mes oreilles d’adulte… Jeunes, les oreilles, je précise… Tous ces morceaux je les écoute différemment mais avec toujours autant de plaisir. Différemment ? Cela viendrait-il du fait qu’en prenant de l’âge la bande passante des oreilles se modifie ?
Lloyd Cole and the Commotions : Jennifer she said (Mainstream, 1987)
Bien que beaucoup considèrent que "Rattlesnakes" est le meilleur album de la formation, je trouve que "Mainstream" n’ai rien à lui envier. Lloyd Cole et sa bande sont emblématiques en cette fin de décennie…
Echobelly : Insomniac (Everyone's Got One, 1994)
Sans avoir été ou être un inconditionnel d’Echobelly, il faut bien reconnaître que l’album dont est extrait ce morceau est vraiment réussi. La jolie voix de Sonya Aurora Madan ne gâche rien au plaisir de les écouter… La voir n’est pas sans intérêt non plus !
Shed Seven : Dolphin (Single, 1994)
Niveau visuel, on est un (gros) ton en dessous… Shed Seven, c’est moins glamour ! Mais bon, en britpop, ils se posent là les bougres !
Elastica : Connection (Eponyme, 1995)
De nouveau un groupe où il y a des filles qui chantent ! Leur plus grand succès a été 2:1 figurant dans la bande originale de "Trainspotting". Deux albums puis le groupe splitte en 2001, dommage ? Passer le cap des deux albums est souvent un écueil, alors, oui, dommage…
Marion : I stopped dancing (This world and body, 1996)
Très similaire à Shed Seven, mais en un peu plus "propre"… Un peu seulement ! C’est un groupe autour duquel on voit graviter de belles pointures : premières parties de Radiohead (je n’aime pas trop, mais enfin, il paraît que c’est bien), Morrissey (vous savez qui c’est ?), puis Johnny Marr (il a un rapport avec le précédent, lequel ? Non, GoudurixYZ, ne répond pas, tu vas dire une saleté !) vient faire une pige chez eux, puis certains vont faire un tour du coté de Electronic ou de New Order, pour se reformer il y a peu… Sans rire, si vous ne connaissez pas, allez y jeter une oreille (jeune), c’est vraiment bien !



Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière