Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 15:45
Par Hong Kong Fou-Fou

Les clichés ont la vie dure : les Italiens sont des voleurs, les Italiens parlent fort, les Italiens agitent les mains en faisant tinter de grosses gourmettes clinquantes. Mais alors, pourquoi tant de gens partent-ils en voyage en Italie ? Pour mieux critiquer au retour ? Pour moi, l'Italie, c'est le summum de la culture, de l'élégance, du raffinement. C'est tout simplement la classe, et pas celle d'Aldo Maccione, hein... C'est le pays de la bonne humeur, de la gaieté. Les gens sont naturels, ils ne se prennent pas la tête. On y mange bien, on y boit bien, les femmes sont belles à se damner. Et je ne parle même pas de Vespa, Lambretta, Mario Bava, Sergio Leone, Ennio Morricone, Armando Trovajoli, et tutti quanti ! C'est bien simple, même les meilleurs Américains, ce sont des Italiens !
Quelques photos d'un récent et trop court séjour à Venise, la ville-musée qui souffre d'un cruel paradoxe : ses habitants sont las des flots quotidiens de touristes qui se déversent par milliers et pourtant, ce sont ces mêmes touristes qui permettent à la ville d'exister...


La piazza San Marco à 8h du matin. Les terrasses du Florian et du Lavena sont encore désertes, les musiciens ne sont pas encore installés. Dès 9h, la place sera envahie par les hordes de touristes.

"Francesca, va chercher mon fusil ! Ils arrivent..."

Ils vont entendre chanter les anges, les gugusses de Montauban (et d'ailleurs...).

Façade orientale du Palais des Doges.

A la batte, Hercule, des Semi Gods All Stars. Celle qui reçoit, c'est l'hydre de Lerne.

Non my friends, pour une fois ce n'est pas Saint Georges qui terrasse le dragon, mais Saint Théodore, l'autre patron de Venise avec Saint Marc.

Une atmosphère que l'on ne retrouve nulle part ailleurs...

Des images vues cent fois dans des films ou des magazines, mais dont on ne se lasse pas...

Un labyrinthe aquatique où il est agréable de se perdre et facile d'échapper à la foule.

Le Grand Canal.

Pour se déplacer dans Venise, outre les gondoles un peu trop typées "touristes" et le vaporetto un peu trop lent, l'homme moderne peut opter pour un élégant canot à moteur qui fleure bon les 60s...

... mais gare aux excès de vitesse ! A Venise, la police ne poursuit pas les gangsters dans des crissements de pneus, mais plutôt dans des gerbes d'eau. Giallo, ou gial-l'eau ?

Un tonneau au détour d'une étroite ruelle indique bien souvent la présence d'un bacaro, un bar à vins où le patron vous vantera avec passion et enthousiasme ses meilleures bouteilles et où vous n'entendrez pas trop parler anglais ou allemand...

Burano, une petite île de pêcheurs au nord de la lagune.

Les maisons sont peintes de couleurs différentes pour qu'à son retour chaque marin puisse reconnaître de loin le foyer où l'attend son épouse aimante.

Ici, je pense que l'épouse aimante veut rappeler à son mari qu'il a oublié de passer la serpillère...

Allez, pour ne pas terminer sur un seau en plastique... This way to the Martini Night-Club, ouvert à Venise en 1927 (premier night-club d'Italie). Difficile de ne pas se projeter 40 ans en arrière et de ne pas entendre les escarpins de Sophia Loren ou Claudia Cardinale résonner sur ces mosaïques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Images et voyages
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière