Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Créé en mars 2007

computer

Fury Magazine, toujours à la pointe de l'actualité d'il y a cinquante ans en arrière.

Nos garanties :

- Tous nos articles sont écrits sur des ordinateurs à fiches perforées gros comme une camionnette.

- Nos rédacteurs ne communiquent entre eux que par téléphone filaire.

- L'un d'eux est né avant 1960.


"Nous sommes l'avant-garde du passé."

Modern life is rubbish...

periscope.jpg
... quoique...
Par Oddjob
  

"Dans des aventures sensationnelles, inédites… Spirou présente… Un type extraordinaire les amis ! Jean VALHARDI ! Un gaillard plein d’allant et de courage que vous aimerez. Comme vous aimez les héros de Spirou…"

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Précipitez-vous chez votre libraire favori et plongez-vous dans les aventures de VALHARDI, le célèbre détective dont la poignée de main, franche et ferme, était le signe de reconnaissance des membres du Club des Amis de Spirou. Eh oui, les belles éditions DUPUIS, nous proposent, enfin, une magnifique intégrale digne de ce nom, avec un premier tome regroupant les années 1941 à 1946, avec Doisy au scénario et surtout Jijé au dessin. Alors mieux qu’une distribution de cartes de rationnement gratuites… lisez les enquêtes de VALHARDI !

Vous En Voulez Encore ?

Trop chauve pour être une rock star, trop asthmatique pour être footballeur, pas assez alcoolique pour être écrivain, trop Français pour être Anglais, pas assez suicidaire pour être artiste, trop intelligent pour la télé-réalité. Il ne me restait pas grand' chose, et ce pas grand' chose, c'est devenu Fury Magazine. Hong Kong Fou-Fou


Rédaction :
wally gator logo Wally Gator : rugby de village, communion solennelle et charcuterie.
Eleve-Moinet-2.jpg  Elève Moinet : permis B, Première étoile, BEPC (mention Assez bien)
oddjob logo 2 Oddjob : KPM, RKO et Kop Boulogne.
barbidule-logo.jpg Barbidule : contradictions, bals de village et coloriage.
Getcarter logo Getcarter : mod, mod, mod.
hkff logo Hong Kong Fou-Fou : soins capillaires, huile de moteur et kilomètre arrêté.

N'hésitez pas à nous écrire : fury.mag@gmail.com (Pas de compliments, nous sommes modestes. Pas de critiques, nous sommes susceptibles. Pas d'insultes, nous sommes hyper baraqués. Pas de propositions à caractère sexuel, nous sommes fidèles.)
Vous pouvez également devenir fan de Fury Magazine sur Facebook (ici : Fury Magazine sur Facebook).
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 21:50
Par Hong Kong Fou-Fou

einstein2.jpgDevant le succès de l'article "Particules élémentaires, mon cher Watson",  j'ai décidé de ne pas vous laisser tomber en panne de science... Après l'infiniment petit, c'est vers l'infiniment grand que nous allons aujourd'hui tourner des yeux aussi ronds que ceux d'une poule devant une cuillère à pot. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais moi, la notion d'Univers infini, ça me fascine. Me dire que, si l'on pouvait concevoir un vaisseau spatial capable d'emporter une quantité illimitée de carburant, ce vaisseau n'atteindrait jamais la "fin" de l'Univers, qu'il existe des étoiles tellement lointaines que la lumière qu'elles émettent ne nous est pas encore parvenue, tout ça me donne le tournis. Il ne me manquerait qu'à feuilleter le "Financial Times" pour sombrer irrémédiablement dans la folie. Je peux passer des heures, le soir, la tête en l'air, à rêver aux astres et aux galaxies (curieusement, cet élan de rêverie coïncide invariablement avec le moment de faire la vaisselle..). Bon, en fait, l'Univers n'est pas vraiment infini. Mais pour nos pauvres esprits étriqués, sclérosés par de trop nombreux samedis passés devant TF1, c'est tout comme. Par contre, une personne à l'appendice lingual surdimensionné (je parle d'Einstein, hein, pas de Gene Simmons de Kiss...), a compris que parler d'espace seul, ça n'avait pas de sens. Dans sa théorie de la relativité, il explique que l'espace et le temps sont indisociables. Vous avez peut-être entendu parler du paradoxe des jumeaux de Langevin : soit deux jumeaux (qui ont donc le même âge, OK ?). L'un, disons Francis, est épicier ; l'autre, Rodolphe, est cosmonaute (ben oui, l'un écoutait en classe tandis que l'autre envoyait des petits mots aux filles). Pendant que Francis vend des bottes de poireaux, Rodolphe part effectuer un long voyage dans l'espace, à bord d'une fusée très rapide dont l'accélération ferait pâlir de jalousie Han Solo. Quand il revient sur Terre après de nombreuses années, Rodolphe trouve son frère Francis aussi sec que les sachets de Royco Minut' Soup qu'il aimait tellement vendre. Pourquoi, me demanderont ceux qui ne se sont pas encore assoupis ? L'explication nous est donnée par le physicien Lorentz : le temps n'est pas "universel", il est "relatif" (bon, ça, nous le savons tous. Pour s'en convaincre, il suffit d'imaginer deux soirées très différentes : l'une, à sabler le champagne en compagnie de quelques jeunes beautés scandinaves peu farouches, l'autre, à écosser dix kilos de petits pois. Gageons que les deux soirées ne s'écouleront pas à la même vitesse...). Une formule connue sous le nom de transformation de Lorentz dit que, pour une personne se déplaçant à la vitesse v, le temps t est égal au temps t' ressenti par une personne immobile, multiplié par la racine carrée de un moins le carré du rapport de v sur la célérité c de la lumière. D'accord, ce n'est pas évident de comprendre une formule écrite littéralement, mais retenez-la quand même, ça en jette quand on la balance négligemment dans les réceptions mondaines. Prenons un exemple chiffré. La célérité de la lumière, c'est 300000 km/s (oui, un photon, ça pousse pas mal...). Si la fusée de Rodolphe vole à la vitesse de 200000 km/s (je sais, ça n'existe pas, mais nos ingénieurs planchent dur là-dessus. Les fabricants de radar aussi.). Eh bien, cela signifie que = 0,745 t'. Autrement dit, alors que le malheureux Francis aura passé 10 ans à trimbaler des palettes d'ananas en conserve, ce veinard de Rodolphe se sera prélassé sur la couchette de sa fusée pendant environ 7,5 années, à lire "Guy l'Eclair". Si la fusée de Rodolphe mettait vraiment la gomme et se tapait un bon petit 299000 km/s de vitesse de croisière, pendant 10 ans sur Terre, ce n'est même pas une année qui s'écoulerait à bord !...
Pour schématiser, plus on va vite, plus le temps passe lentement. Je me permets au passage de vous glisser un précieux conseil : si vous voulez vivre plus longtemps, ne restez pas immobiles ! Ne lisez surtout pas cet article assis sur une chaise, statique devant votre écran. Prenez votre ordinateur portable dans vos bras et faites les cent pas dans votre salon. Le temps se dilatera et passera moins vite...

En parlant de dilatation, j'ai assisté il y a quelques mois de cela à une conférence de l'astrophysicien Marc Lachieze-Rey, qui nous a expliqué entre autres trucs passionnants, que l'Univers était en expansion, que les galaxies s'écartaient les unes des autres tout en grossissant. C'est simple à comprendre. Vous prenez un ballon de baudruche, sur la surface duquel vous dessinez de gros points noirs au feutre. Vous soufflez dans le ballon : les taches noires s'éloignent et leur surface augmente. Le ballon, c'est l'Univers. Les taches noires, ce sont les galaxies. Concrètement, ça signifie que tout ce qui est dans l'Univers grandit. Oui, oui, nous y compris. Voilà une bonne nouvelle pour Mimie Mathy. Je vois déjà les marchands de jeans du Sentier et les vendeurs de scies qui se frottent les mains... Ils ont tort et ils ont mal lu : nul besoin de refaire votre garde-robe ou de pratiquer une ouverture au-dessus de vos portes, puisque tout grandit avec nous. Autrement dit, on ne s'aperçoit de rien.

De toute façon, notre vision du monde qui nous entoure est peut-être complètement fausse. On raisonne en utilisant la géométrie euclidienne. Mais les scientifiques (les vrais, hein, pas ceux qui écrivent des conneries dans "Fury Magazine"...) commencent à se dire que si on utilisait la géométrie fractale, nos belles certitudes risqueraient de s'effondrer comme un château de cartes quand la Chose saute à la corde dans la pièce à côté. Et alors là, tout serait possible : les mondes parallèles, la célérité de la lumière qui ne serait plus une limite pour la vitesse, le temps qui ne serait plus obligé de s'écouler dans le même sens (génial, j'aimerais tant avoir une seconde chance de dire à Astrid, ma voisine en cours d'espagnol en seconde, que... Eh oui, mais je voulais devenir cosmonaute, pas épicier...). Allez, on reparlera de tout ça dans une vingtaine d'années, quand on y verra un peu plus clair. Heu, vers le futur, ou vers le passé ?...

poireaux2-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Hong Kong Fou-Fou - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Merci de faire de la pub pour notre magazine en insérant sur votre site la bannière ci-dessous. Dès que nous aurons des locaux suffisamment vastes, nous érigerons votre statue équestre grandeur nature, en marbre et porphyre, dans le hall d'entrée, en signe de reconnaissance indéfectible.

banniere.jpg

Code de la bannière :
<a href="http://www.furymagazine.fr" title="Fury Magazine">
<img src="http://img181.imageshack.us/img181/3842/bannierebp8.jpg
" height="60" width="468" border="0"></a>

Domination mondiale

Vous êtes fiers de lire Fury Magazine et vous voulez le montrer ? Cliquez sur Bruce Lee ci-dessous pour devenir notre faux ami sur Facebook et rendre ainsi vos autres faux amis fous de jalousie !


 

Et maintenant Fury Magazine est aussi sur Twitter. Ah ben v'la aut' chose, tiens...

 

Retrouvez les palpitantes aventures de Hong Kong Fou-Fou sur Action/Réaction et sur Instagram :


Instagram  ar bannière